Décorer les œufs de Pâques

Utilisez des colorants alimentaires ou des plantes non toxiques pour teindre et décorer les œufs de Pâques

 

Pâques approche. Dans de nombreuses familles, c’est l’occasion de jolis moments de bricolage avec les enfants en préparant les œufs. L’utilisation de colorants alimentaires synthétiques ou naturels, de plantes non toxiques ne demande pas de précaution particulière et ne présente pas de risques.

Tout au plus, une coloration des selles ou des urines peut apparaître en cas de consommation d’une grande quantité de colorants d’origine naturelle. Cette coloration est sans conséquence pour la santé et disparaîtra d’elle-même sans traitement particulier.

 

Pour en savoir plus:

 

 

 

Les dangers de la cuisine

Restez à proximité de l’enfant lorsqu’il se trouve à la cuisine.

 

Lieu convivial par excellence, la cuisine n’en reste pas moins un lieu à risques pour les enfants.
Plaques de cuisson, four, produits ménagers, sacs plastiques…. toutes sortes de danger qu’il faut éviter de laisser à la portée de l’enfant ou qui nécessitent un apprentissage pour une proximité sécurisée.

 

Voici quelques principes de sécurité à connaitre :
  • Tournez les manches des casseroles et des poêles vers l’intérieur de la cuisinière
  • Débranchez et rangez vos appareils électroménagers (mixer, couteau électrique…) immédiatement après utilisation
  • Expliquez-lui que la porte du four peut être brûlante
  • Rangez hors de portée des enfants les produits d’entretien, les alcools, objets tranchants, allumettes et bougies.
  • Ne transvasez pas de produits d’entretiens ou toxiques dans des bouteilles ou récipients à usage alimentaire
  • Installez des systèmes pour bloquer les tiroirs afin d’éviter que votre enfant ne s’y coince les doigts
  • Fermez bien votre lave-vaisselle pour empêcher votre enfant d’accéder aux couteaux et aux verres qui s’y trouvent
  • Mettez en hauteur les objets qui présentent un risque d’étouffement (sacs en plastique, aimants sur le réfrigérateur etc)
  • Surveillez votre enfant s’il est assis dans sa chaise haute

 

Pour en savoir plus:

 

Article du 27 avril 2017, mis à jour le 9 décembre 2019

Attention à certaines plantes d’hiver

Mettez les plantes hors de portée des enfants

 

Durant l’hiver, il est fréquent de trouver dans les maisons des étoiles de Noël ou Poinsettia.flower-1829706_960_720

Cette jolie plante aux feuilles colorées est attirante pour les enfants mais pas sans dangers.

La sève de cette plante est très irritante :

  • Par contact avec la peau ou les yeux, elle peut donner des réactions locales de type irritations ou allergies qui se traduisent par des rougeurs, des éruptions ou des conjonctivites.
    En cas de contact, rincez abondamment à l’eau. Si l’irritation persiste, consultez votre médecin
  • Par ingestion des feuilles, elle peut provoquer des irritations de la bouche, des nausées, des vomissements ou des diarrhées.
    En cas d’ingestion, retirez les restes de plante de la bouche de l’enfant avec un gant de toilette humide puis faites-lui faire un rinçage de bouche avec de l’eau. S’il vous semble que la quantité ingérée est importante ou que vous êtes inquiets, n’hésitez pas à contacter le centre antipoison Tox Info Suisse au 145.

 

Parmi les autres plantes très présentes durant la période de fin d’année pouvant présenter des risques de toxicité, il faut penser également au houx, au gui, au cactus de Noël et à l’if.

Pour en savoir plus:

 

Références:

 

Article du 12 décembre 2016, mis à jour le 9 décembre 2019

La cueillette des champignons

Surveillez votre enfant lorsqu’il vous accompagne pour la cueillette des champignons

 

La fin de l’été nous apporte son lot de champignons en forêt, certains sont un régal dans l’assiette, d’autres sont irrésistiblement attirants pour l’œil mais non comestibles.

 

Voici quelques informations pour garantir le plaisir d’une cueillette en toute sécurité:

  • Expliquez à votre enfant qu’il doit impérativement vous demander votre accord s’il veut goûter un champignon cru car certains champignons sont toxiques dans tous leurs états; et d’autres qui sont comestibles cuits ne le sont pas lorsqu’ils sont crus. Dans tous les cas, ayez un œil attentif sur votre enfant pour éviter une intoxication.
  • Ramassez seulement les champignons que vous êtes absolument sûr de reconnaître comme étant comestibles. Au moindre doute sur un champignon, gardez-le à part du reste de votre cueillette et consultez la personne affiliée pour contrôler les champignons dans votre région (Liste sur le site Vapko, association suisse des organes officiels de contrôle des champignons en cliquant ici)
  • Choisissez les champignons en bon état et cueillez-les dans leur totalité (pied et chapeau) afin de faciliter leur identification.
  • Privilégiez l’utilisation d’un panier ou d’un sac en papier pour votre récolte plutôt que le plastique qui fait se dégrader rapidement les champignons
  • Lavez-vous les mains et celles de votre enfant dès votre retour à la maison
  • Si des symptômes tels que vertiges, nausées, vomissements ou autres troubles gastro-intestinaux apparaissent après la cueillette ou la consommation des champignons, contactez rapidement le centre antipoison Tox Info Suisse au 145 ou la centrale d’urgences au 144.

 

 

Pour en savoir plus:

 

Les plantes toxiques

Évitez d’avoir des plantes toxiques dans et autour de votre domicile. Le cas échéant, gardez-les hors de portée des enfants dans la maison et surveillez les enfants lorsqu’ils sont dans le jardin.

 

Pour bon nombre de personnes, c’est un plaisir de décorer leur environnement avec de jolies plantes. Pourtant certaines d’entre elles peuvent représenter un danger pour les jeunes enfants: curieux de tout, ils aiment découvrir en touchant, voire en portant à la bouche ce qui les entoure, y compris les plantes.

 

La toxicité d’une plante peut se situer dans le bulbe, les racines, les feuilles, les fleurs, les fruits, la sève voire dans toute la plante.

Les réactions à une plante toxique peuvent être de différents types:

  • Intoxication par ingestion
  • Irritation de la peau, des muqueuses, des yeux
  • Réaction de sensibilité à la lumière du soleil

 

Comment prévenir les dangers avec les plantes:
  • Renseignez-vous sur les plantes que vous achetez et sur celles que vous avez déjà
  • Mettez les plantes toxiques hors de portée de l’enfant
  • Surveillez l’enfant lorsqu’il joue à l’extérieur s’il y a des plantes potentiellement toxiques à sa portée
  • Apprenez le plus tôt possible à l’enfant de ne pas toucher ni manger les plantes

 

Comment réagir si vous pensez que votre enfant fait une réaction à une plante toxique:
  • Ne faites ni boire ni vomir l’enfant sans avis médical
  • Identifiez la plante en cause
  • Téléphonez au 145, Tox Info Suisse, pour vous renseigner sur les symptômes qui doivent vous alerter et la conduite à tenir

 

Comment identifier les plantes à risques:

Vous trouverez dans la brochure “Plantes” du centre antipoisons belge www.centreantipoisons.be une liste avec illustrations des plantes les plus communes qui peuvent représenter un risque de toxicité. Attention, cette brochure est belge et oriente vers un numéro d’appel d’urgence en Belgique. En Suisse, le centre de compétences officiel en cas d’intoxication est Tox Info Suisse, atteignable tous les jours 24h/24h au 145 pour les urgences et au +41 44 251 66 66 pour les cas non urgents et demandes de conseils au sujet des intoxications..

 

Pour en savoir plus:

 

Références:

 

Article du 19 juillet 2017, mis à jour le 24 juin 2019

Les piles bouton à nouveau à la une de l’actualité

Gardez les piles bouton hors de portée des enfants

Suite au décès d’un enfant de 2 ans en France à la fin de l’été, il est indispensable de rappeler les précautions pour éviter les accidents dus à l’ingestion de piles bouton.

Ce type d’accident représente 1 200 visites aux urgences par année en France. Ce sont majoritairement des enfants entre 0 et 5 ans qui en sont victimes.

 

Pour en savoir plus:

Attention aux piles bouton ! Article Pipad’es octobre 2018