Transporter son enfant sur une trottinette

Pour se déplacer en trottinette avec son enfant, il est important de bien connaitre la législation

 

A l’heure où ces petits engins fleurissent dans nos villes, grande est la tentation de les utiliser comme moyen de déplacement avec son enfant soit pour des petits trajets urbains, soit pour des balades.

Avec une trottinette électrique

Pour autant que certaines prescriptions légales soient respectées, il est possible de transporter son enfant si:

  • La trottinette doit être homologuée par le constructeur pour transporter 2 personnes au niveau du poids maximal qu’elle peut supporter. De plus, elle doit être soit munie de deux guidons (permettant de se déplacer à 2 personnes debout sur la planche), soit d’un guidon et d’un siège pour enfant à l’arrière (lui-même soumis à une limite de charge maximale)
  • Le transport d’un enfant n’est autorisé que si le conducteur est âgé de plus de 16 ans, sans permis particulier
  • La circulation est interdite sur les trottoirs. Pour circuler sur la route ou sur une piste cyclable, la trottinette devra être équipée d’un moteur dont la puissance ne dépasse pas 500 Watts, d’un système d’éclairage non clignotant fixé à demeure  (feu blanc à l’avant et rouge à l’arrière), d’un système de frein efficace sur chaque roue et d’une sonnette. . Sa vitesse maximale ne peut excéder 20 km/h. Sinon, l’usage de l’engin sera uniquement possible sur des terrains privés
  • Le port du casque est recommandé, mais pas obligatoire
  • L’immatriculation n’est pas nécessaire
  • De manière plus générale, l’utilisateur d’une trottinette électrique est soumis aux mêmes règles de circulation qu’un cycliste

 

Avec une trottinette sans moteur

La réglementation est différente:

  • Avec ce type d’engin, il est autorisé de circuler sur le trottoir, les chemins piétonniers, les zones piétonnes et les pistes cyclables. Il est également possible d’emprunter certaines routes publiques: zones limitées à 20 et 30 km/h, routes secondaires à faible trafic
  • Le port du casque est recommandé, mais pas obligatoire
  • L’immatriculation n’est pas nécessaire
  • Par mesure de sécurité, transporter un enfant sur une trottinette sans moteur est déconseillé dans la mesure où cet engin n’est pas conçu pour 2 personnes

 

Article rédigé avec la collaboration du lieutenant Florence Maillard, officier de la Police cantonale vaudoise

 

Pour en savoir plus:

Attention en cas d’orage

Si vous êtes surpris par un orage lors d’une promenade, il est essentiel de s’éloigner des endroits et objets conducteurs de la foudre

 

Alors qu’il faisait grand beau lorsque vous êtes sortis pour une balade avec les enfants, le ciel s’est soudainement obscurci et les premiers grondements du tonnerre se font entendre au loin.

Si vous ne pouvez échapper à l’orage, voici quelques règles de sécurité à connaitre pour éviter d’être touchés par la foudre:

  • Dans un premier temps, il est important de s’éloigner de tout point en hauteur (colline, arbre, poteau…) qui attire la foudre et de tout objet conducteur d’électricité (structures métalliques, clôtures, bâtons de marche métalliques….)
  • Il est également recommandé de ne pas rester à proximité de points d’eau (rivières, lacs, piscines, citernes…)
  • Dans un second temps, l’idéal est de trouver un endroit pour s’abriter tel qu’un bâtiment ou une voiture. Le cas échéant, il est conseillé de se mettre accroupi au plus près du sol ou assis par terre, la tête sur les genoux recouverte par les bras et les pieds, si possible, sur une surface isolante (sac à dos, sac plastique,,,)
  • De plus, si vous êtes partis à plusieurs, il faut penser à garder une distance de 3 mètres entre les différentes personnes durant l’orage pour éviter la propagation d’un éclair latéral
  • Si vous êtes à proximité de votre voiture, il est possible de s’y mettre à l’abri en gardant bien portes et vitres fermées

Les erreurs à ne pas commettre:

  • S’abriter sous un arbre ou un parapluie
  • Courir pour échapper à l’orage
  • Se coller contre un mur ou une paroi rocheuse, surtout s’ils sont humides

 

 

Références

Le camping en famille

Pour que les vacances en camping avec les enfants soient agréables, il est important de bien préparer votre séjour

 

Quel que soit le type d’hébergement que vous avez prévu (tente, camping-car, mobil home, bungalow…), le camping est source de dépaysement complet dans un espace de vie nouveau et souvent relativement petit.

Quelques astuces pour passer des bonnes vacances en camping:

Avant le départ

  • Il est préférable de choisir un lieu de camping adapté aux enfants et de définir un type d’hébergement qui réponde à vos besoins en termes de confort
  • Peu importe votre destination,  il est nécessaire de connaitre les règles de sécurité concernant le transport d’enfants spécifiques au véhicule et aux pays traversés
  • Pour faire face aux petits imprévus, il est précieux de prévoir un kit de 1er secours avec du désinfectant, des compresses, des pansements, un thermomètre, les médicaments habituels de votre enfant en cas de fièvre, une crème en cas de piqûre d’insecte
  • Il peut s’avérer utile de préparer une liste du matériel et des vêtements dont vous aurez besoin en fonction du lieu de votre séjour (montagne, lac, campagne isolée…), de votre hébergement et de l’âge de vos enfants (lit de voyage, sac de couchage pour bébé, chaise pour les repas en tenant compte qu’une table de camping n’est pas adaptée pour un siège qui se fixe à la table, produits de soin quotidiens de votre enfant y compris crème solaire….)

 

Durant le trajet

  • Les règles de sécurité pour le transport d’enfants, liées au pays et au véhicule, doivent être respectées
  • Il est essentiel de prévoir des pauses régulières (environ toutes les deux heures) pour bouger et s’hydrater.
  • Ne laissez jamais un enfant seul dans un véhicule, même pour un court laps de temps

 

Sur votre lieu de camping

  • Dans un nouvel environnement, il est indispensable d’identifier les zones sécurisées dans lesquelles votre enfant pourra librement partir à la découverte et les dangers potentiels tels que piscine, plan d’eau, passage de véhicule, présence d’animaux domestiques à proximité, terrain très accidenté …. dont il faudra le tenir éloigné
  • L’espace de vie intérieure est plus réduit en camping. Afin de limiter les risques que votre enfant puisse accéder à des objets ou des produits dangereux pour lui (instruments de cuisine, produit anti-moustique, aliments présentant un risque d’étouffement….), il est recommandé de ranger régulièrement
  • Les sacs de couchage pour adultes peuvent également être dangereux pour les tout-petits s’ils s’enfilent dedans
  • De manière générale, il est important de surveiller votre enfant

 

 

Pour en savoir plus:

 

Prudence avec le barbecue

Éloignez les enfants du barbecue lorsqu’il est allumé

 

En été, les grillades sont à l’honneur pour le plaisir des petits et des grands. L’utilisation du barbecue demande quelques précautions pour éviter les brûlures chez les enfants.

  • Choisissez un barbecue conforme à la norme européenne de sécurité CE ( code figurant avec le numéro de série de l’objet)
  • Installez le barbecue sur une surface plane et dégagée, à au moins 1 mètre de matériaux potentiellement inflammables (buissons, habitations, meubles de jardin….)
  • Utilisez des allume-feu solides pour les barbecues à charbon (cube, gel, …), pas d’alcool à brûler ou d’essence
  • Rangez les produits d’allumage à distance du barbecue et hors de portée des enfants
  • Tenez les enfants éloignés du barbecue allumé et assurez-vous qu’ils ne jouent pas au ballon à proximité (le ballon pourrait renverser le barbecue ou provoquer des projections de braises en atterrissant dans le foyer) ou à d’autres jeux à risque (courir, faire du vélo…)

 

Pour en savoir plus

 

Article du 9 juillet 2019, mis  jour le 29 juin 2020

Le printemps est là, les tiques se réveillent

Pour se protéger des tiques, portez des chaussures fermées et des habits couvrant les jambes et les bras. En complément, appliquez un répulsif sur la peau et les habits, en prenant soin d’en choisir un adapté à l’âge de l’enfant

 

Dès les premiers signes de redoux, les tiques se réveillent.

Elles peuvent transmettre des maladies graves telles que la borréliose (ou maladie de Lyme) et l’encéphalite à tiques (ou méningo-encéphalite verno-estivale). Pour cette dernière,il peut s’avérer utile de se vacciner selon son lieu de résidence (voir la carte de l’Office fédéral de la Santé Publique montrant les zones où la vaccination est recommandée).

On trouve plus généralement les tiques dans les sous-bois, les bordures de chemins, les lisières de forêt, les buissons et les hautes herbes .
Lors d’une promenade, elles profitent de notre passage pour s’accrocher à nos vêtements puis viennent se fixer à la peau à l’aide de 2 “crochets” situés sur leur tête.
Leur piqûre est indolore, il est donc important de bien examiner ses vêtements et sa peau après une promenade en zone à risque.

En cas de piqûre, retirez entièrement la tique à l’aide d’une pincette ou d’un système tire-tique en se positionnant au plus près de la peau. Désinfectez le point de piqûre après l’arrachage de la tique.

 

Pour en savoir plus

  • LES TIQUES protégez-vous ! brochure de la Direction générale de la santé (VD) que vous pouvez gratuitement commander auprès du service de la santé publique, tél. 021 316 42 00 ou par mail

 

Article du 16 mars 2017, mis à jour le 29.06.2020

Faire de la luge

Il est vivement recommandé de mettre un casque à votre enfant lorsqu’il va faire de la luge

 

Activité d’extérieur qui réjouit les grands et les petits en hiver, la pratique de la luge nécessite de prendre quelques précautions pour éviter un accident:

  • Etre bien équipé : habits chauds, chaussures montantes, casque, luge adaptée à l’âge de l’enfant
  • Bien choisir l’endroit pour aller faire de la luge: pentes pas trop raides, libres d’obstacle, pas à proximité d’une route.
  • Connaitre et appliquer les règles de comportement adéquat: respecter les autres lugeurs, maîtriser la vitesse et la direction de sa luge, garder des distances de sécurité…

 

Pour en savoir plus:

 

Article du 27 février 2018, mis à jour le 5 décembre 2019