La voiture en été: danger !

Ne laissez jamais un enfant sans surveillance dans un véhicule, même à l’ombre,  même pour un court moment.

 

Laisser un enfant seul dans une voiture en période de chaleur peut rapidement avoir des conséquences dramatiques, comme nous le rappelle régulièrement l’actualité.

Avec seulement 25° à l’extérieur, la température à l’intérieur d’une voiture parquée à l’ombre monte à 43° en 30 minutes. La montée de la température sera d’autant plus rapide et importante si la température extérieure est plus haute ou si le véhicule est exposé au soleil.

Dans ces conditions, un jeune enfant risque de présenter très rapidement des signes de déshydratation voire d’insolation pouvant le conduire au coma, et dans les cas extrêmes, à la mort.

Les premiers symptômes qui doivent vous alerter sont une rougeur et une chaleur de la peau, de la fièvre, des maux de tête, des signes de somnolence. Dans ce cas, donnez à boire à l’enfant et rafraîchissez-le à l’aide d’un linge humide puis consultez un médecin.

Voici quelques conseils pour bien vivre l’été en voiture:

  • Ne laissez jamais un enfant seul dans une voiture
  • Évitez si possible les trajets entre 10h et 16h
  • Mettez des pare-soleils sur les vitres arrière
  • Faites attention aux parties métalliques des ceintures de sécurité qui peuvent vite devenir brûlantes
  • Donnez régulièrement à boire à l’enfant lors de longs trajets, même s’il dort
  • Lorsque vous faites des arrêts, sortez l’enfant de la voiture et placez un pare-soleil sur le pare-brise pour garder un peu de fraîcheur à l’intérieur du véhicule

 

Références:

  • Canicule protégeons les enfants. 2017 flyer du site du Canton de Vaud www.vd.ch avec conseils en cas de grandes chaleurs
  • Dangers d’un habitacle surchauffé. 2015 Touring Club Suisse www.tcs.ch
  • Prévenir l’insolation des enfants en voiture. 2015  Secunews.be , site belge de news à propos de sécurité, prévention, police, circulation

 

Facteurs associés aux risques de jeux de plage chez l’enfant

Un article de saison qui recense les risques liés aux jeux sur la plage à partir d’une étude de petite envergure par l’échantillon, mais pas inintéressante.
Les lésions les plus fréquentes sont des plaies et des lésions musculo squelettiques. Les facteurs environnementaux qui favorisent ces accidents sont une eau agitée (vagues), un temps nuageux, un groupe de plus de 3 enfants, l’utilisation d’engins de plage (planches, canots, kayaks).
Ces informations sont utiles pour une prévention ciblée auprès des parents.

Référence complète :
Independent Risk Factors for Beach-Related Injuries in Children.
Petronis KA, Welch JC, Pruitt CW.
Clin Pediatr 2009; 48(5): 534-538.
Origine: Department of Pediatric Emergency Medicine, Children’s Hospital of the King’s Daughters, Norfolk, Virginia, USA.