Un air de printemps

Il est important de bien choisir les plantes pour l’extérieur et de surveiller les enfants quand ils jouent dans le jardin

 

Avec l’arrivée du printemps, l’envie de voir s’épanouir des jolies fleurs dans les jardins se réveille. Leurs couleurs vives sont un plaisir pour les yeux et très attirantes pour les petites mains curieuses des enfants. Pourtant, certaines d’entre elles peuvent être toxiques.

Parmi les fleurs toxiques les plus courantes à cette saison, on trouve:

  • les tulipes: toute la plante (bulbe, tige et fleur) contient des substances toxiques par ingestion et pouvant être allergisantes par contact
  • les narcisses: toxiques par ingestion du bulbe principalement
  • les jacinthes: toutes les parties de la plantes sont toxiques par ingestion
  • les primevères: toxiques par ingestion et pouvant créer des allergies au niveau de la peau par contact
  • le muguet: clochettes, feuilles et tiges contiennent des substances toxiques par ingestion que l’on retrouve également dans l’eau du vase où l’on a mis les fleurs

Il est donc important de surveiller les enfants quand vous jardinez ou lorsqu’ils jouent dans le jardin. Dès que possible, apprenez-leur que ces jolies fleurs sont là pour être regardées et senties, mais qu’elles peuvent être dangereuses: elles ne doivent pas être mangées et il faut se laver les mains si on les a touchées.

Si vous pensez que votre enfant a peut-être mangé une de ces plantes ou si des symptômes digestifs apparaissent (vomissements, maux de ventre, salivation excessive, diarrhées…) ou d’autres signes d’alerte tels que vertiges, difficulté respiratoire, irritation cutanée, contactez le centre Tox Info Suisse au 145

 

Pour en savoir plus:

Newsletter Hiver 2020

Avec 4 parutions par année, la newsletter Pipad’es donne des informations de saison et vous fait découvrir quelques-uns des derniers articles publiés sur le site.

Vous pouvez vous y abonner en cliquant sur le lien S’inscrire .

Voici l’édition parue en octobre

Bien choisir un lit pour un enfant en bas âge

Le choix d’un lit pour un enfant en bas âge (lit à barreaux) doit répondre à certains critères pour garantir la sécurité de l’enfant.

 

Voici les critères les plus importants:

  • Le lit doit être conforme à la norme EN 716
  • L’espace entre les barreaux du lit ainsi qu’entre les lattes du sommier ne doit pas dépasser 6,5 centimètres.
  • L’espace entre le matelas et et les parois latérales du lit ne doit pas être supérieur à la largeur de 2 doigts.
  • La profondeur du lit doit être réglable pour s’adapter au développement de l’enfant, mais au minimum de 20 centimètres entre la surface du matelas et le sommet des barreaux en position haute et au minimum de 50 centimètres en position basse.

 

Pour en savoir plus:

 

Article du 5 janvier 2017, mis à jour le 15 décembre 2020

Fondues et raclettes sont de saison

Veillez à ce que votre enfant reste tranquille à table lorsque vous mangez la fondue ou la raclette

 

Particulièrement appréciées en hiver, les fondues et les raclettes exposent les jeunes enfants à différents dangers en raison de leur petite taille. Ils ont  difficilement accès au caquelon ou au four à raclette. Du coup, ils se mettent à genoux sur la chaise au risque de glisser, s’agitent la fourchette à la main pour atteindre le caquelon au risque de se blesser et tentent d’accéder au caquelon ou au four à raclette au risque de se brûler…

Quelques précautions pour déguster la fondue ou la raclette en toute sécurité:

  • Placez le caquelon ou l’appareil à raclette de manière stable au milieu de la table, à distance de tout objet pouvant s’enflammer
  • Privilégiez l’utilisation d’un réchaud à pâte pour la fondue. Si vous utilisez un réchaud à alcool, remplissez-le uniquement quand il est froid
  • Contrôlez régulièrement l’état de votre appareil à raclette, en particulier le câble électrique. Veillez à ce que la rallonge électrique ne soit pas sur un lieu de passage afin d’éviter de se prendre les pieds dedans et de faire tomber l’appareil de la table
  • Tant que votre enfant est trop petit pour accéder au caquelon ou au four à raclette en restant assis sur sa chaise, c’est un adulte qui le fera à sa place
  • Soyez attentifs à ce que les aliments ne soient pas trop chauds pour votre enfant

Remarque en lien avec la pandémie COVID-19: le risque de se contaminer avec le coronavirus ne semble pas résider dans le fait de tremper sa fourchette dans un caquelon commun mais dans le face à face autour de la table. Privilégiez la fondue en petit comité et en respectant les distances entre les personnes présentes.

 

Pour en savoir plus:

Il fait vite nuit ! Rendez vos enfants visibles dans la rue.

Équipez votre enfant d’éléments réfléchissants

De par leur petite taille, les enfants sont déjà peu visibles dans la rue pour les automobilistes.

Avec le passage à l’heure d’hiver et les journées qui raccourcissent, la pénombre s’installe rapidement. La visibilité est réduite pour les conducteurs, les risques d’accidents sont plus élevés pour les piétons.

Il est donc essentiel de rendre les enfants bien visibles lors de vos déplacements dans la rue.

Voici quelques précautions à prendre:

  • Privilégiez des habits clairs pour votre enfant
  • Équipez les vêtements de votre enfant de bandes ou de stickers réfléchissants, en particulier sur les bras, les poignets ou les chevilles

 

Source:

 

Article du 6 décembre 2017, mis à jour le 10 novembre 2020