Ne laissez pas votre enfant seul dans la rue tant qu’il ne sait pas évaluer les dangers de la rue et y réagir correctement

Un jeune enfant est particulièrement vulnérable dans la rue du fait de sa petite taille qui le rend peu visible, et de ses capacités cognitives qui ne lui permettent pas encore d’apprécier correctement les dangers potentiels auxquels il est exposé:

  • Jusqu’à 5 – 6 ans, un enfant ne perçoit le danger qu’au dernier moment
  • Avant l’âge de 6 – 7 ans, il ne sait pas évaluer les vitesses et les distances
  • Jusqu’à 8 ans, il ne sait pas identifier d’où vient un bruit et ne comprend pas qu’un véhicule ne peut pas s’arrêter d’un coup
  • Son champ visuel est inférieur de 35% à celui d’un adulte, il ne voit bien que ce qui se trouve en face de lui
  • Ses capacités à gérer correctement la circulation routière seront acquises vers l’âge de 10 – 11 ans

 

Il est donc primordial d’apprendre le plus tôt possible à l’enfant à bien se comporter dans la rue:

  • En tout premier lieu, montrez-lui le bon exemple
  • Apprenez à l’enfant à marcher sur le côté intérieur du trottoir
  • Expliquez-lui qu’il faut toujours s’arrêter au bord du trottoir avant de traverser
  • Montrez-lui que l’on traverse sur un passage piéton. Lorsqu’il y a un feu, on attend qu’il soit vert
  • Apprenez-lui que la rue n’est pas un terrain de jeu: on ne court pas, on ne joue pas au ballon sur la chaussée ou à proximité.
  • Faites-le s’exercer aux bons comportements en votre compagnie, félicitez-le quand il a les bonnes réactions et expliquez-lui les risques s’il se montre imprudent

 

Pour en savoir plus:

Article du 25 octobre 2017, mis à jour le 13 août 2019