Pour se déplacer en trottinette avec son enfant, il est important de bien connaitre la législation

 

A l’heure où ces petits engins fleurissent dans nos villes, grande est la tentation de les utiliser comme moyen de déplacement avec son enfant soit pour des petits trajets urbains, soit pour des balades.

Avec une trottinette électrique

Pour autant que certaines prescriptions légales soient respectées, il est possible de transporter son enfant si:

  • La trottinette doit être homologuée par le constructeur pour transporter 2 personnes au niveau du poids maximal qu’elle peut supporter. De plus, elle doit être soit munie de deux guidons (permettant de se déplacer à 2 personnes debout sur la planche), soit d’un guidon et d’un siège pour enfant à l’arrière (lui-même soumis à une limite de charge maximale)
  • Le transport d’un enfant n’est autorisé que si le conducteur est âgé de plus de 16 ans, sans permis particulier
  • La circulation est interdite sur les trottoirs. Pour circuler sur la route ou sur une piste cyclable, la trottinette devra être équipée d’un moteur dont la puissance ne dépasse pas 500 Watts, d’un système d’éclairage non clignotant fixé à demeure  (feu blanc à l’avant et rouge à l’arrière), d’un système de frein efficace sur chaque roue et d’une sonnette. . Sa vitesse maximale ne peut excéder 20 km/h. Sinon, l’usage de l’engin sera uniquement possible sur des terrains privés
  • Le port du casque est recommandé, mais pas obligatoire
  • L’immatriculation n’est pas nécessaire
  • De manière plus générale, l’utilisateur d’une trottinette électrique est soumis aux mêmes règles de circulation qu’un cycliste

 

Avec une trottinette sans moteur

La réglementation est différente:

  • Avec ce type d’engin, il est autorisé de circuler sur le trottoir, les chemins piétonniers, les zones piétonnes et les pistes cyclables. Il est également possible d’emprunter certaines routes publiques: zones limitées à 20 et 30 km/h, routes secondaires à faible trafic
  • Le port du casque est recommandé, mais pas obligatoire
  • L’immatriculation n’est pas nécessaire
  • Par mesure de sécurité, transporter un enfant sur une trottinette sans moteur est déconseillé dans la mesure où cet engin n’est pas conçu pour 2 personnes

 

Article rédigé avec la collaboration du lieutenant Florence Maillard, officier de la Police cantonale vaudoise

 

Pour en savoir plus: