De grand progrès ont été faits dans l’aménagement des places de jeux, tant en ce qui concerne les équipements, que les surfaces des sols, que l’intégration des accessoires entre eux. Les connaissances acquises sont utilisées par de nombreux responsables des aménagements communaux. Cette étude originale compare les équipements de places de jeux publiques (parcs, écoles, lieux d’accueil de jour) et privées (“backyard of home”) et s’intéressent aux lésions qui s’y sont produites.

L’étude utilise un système de surveillance des accidents au Canada. Elle prend en compte des enfants de 3 à 11 ans victimes de chutes depuis un équipement de place de jeux soit 39’730 accidents. 84% d’entre eux sont survenus sur une place publique et 16% sur une place privée. Les chutes survenues à domicile avaient une probabilité plus élevée de sévérité et de fracture que celles survenues sur les places publiques. Par exemple dans la catégorie des 3 à 5 ans les chutes de toboggan ont un “odd ratio” de 1.7 pour la sévérité et de  1.47 pour les fractures.

En résumé il y a statistiquement nettement plus d’accidents sur les places de jeux publiques , mais la gravité des lésions survenues sur des places privées est plus élevée. Les auteurs insistent sur le fait que les parents devraient avoir une meilleure connaissance des critères de sécurité utilisés pour la conception des places de jeux, et en particulier des surfaces de sol.

Référence complète:
Playground equipment injuries at home versus those in public settings: differences in severity.
Keays G, Skinner R.
Inj Prev 2012; 18(2): 138-141
Affiliation: Department of Trauma, Montreal Children’s Hospital, Montreal, Quebec, Canada.

Commentaire O. Reinberg:
Dans le Canton de Vaud, sous l’égide de la regrettée Monique Skrivan (celle de Pedibus) existait une conférence qui se réunissait 2 à 3 fois par an, et à laquelle participaient ceux des responsables de parcs et promenades communaux qui s’y intéressaient, ainsi qu’un unique représentant d’une gérance immobilière ainsi que le délégué du BPA. De telles structures sont à encourager pour permettre à chacun de faire évaluer son projet d’implantation de place de jeux et signaler les éventuels problèmes constatés. En outre, les documents mis à disposition par le BPA sur la conception des places de jeux sont d’une grande utilité aussi bien pour les communes que pour les particuliers et les gérances.